La mutualité : une forme de médiation favorable à l’autoformation ?

Chapitres de livre

Contributeurs: 
Papi, Cathia (Auteur)
Belcourt, C. (Auteur)
Albero, B. (Auteur du livre)
Simonian, S. (Auteur du livre)
Eneau, J. (Auteur du livre)
État de publication: 
2019
Titre du livre: 
Des humains & des machines. Hommage aux travaux d’une exploratrice
Éditeur: 
Raison et Passions
Lieu: 
Dijon, France
Intervalle de pages: 
232-243
Résumé: 
Alors que l’émergence de chaque technologie a été accompagnée du rêve d’un apprentissage facilité par les machines se substituant aux enseignants, menant des recherches sur le processus de construction des connaissances, Monique Linard a toujours mis en relief l’importance de la médiation humaine et de l’autonomisation des apprenants. Dans cette perspective, ce chapitre s’intéresse aux plans (Deschênes, 1994) ou domaines (Albero, 2003) dans lesquels il est indispensable que des formes de médiation interviennent afin de soutenir le développement des capacités d’autoformation des apprenants. L’analyse d’une pratique de tutorat par les pairs mis à disposition des étudiants dans le cadre d’une formation à distance portant sur la formation à distance, montre que la médiation à l’œuvre s’inscrit fréquemment dans un rapport de mutualité. Cette forme de médiation profitant aux deux pairs engagés dans la relation favorise le développement des compétences nécessaires à l’autoformation des apprenants en apportant, tout particulièrement, un soutien au niveau socioaffectif voire motivationnel et métacognitif, domaines souvent délaissés par les formes plus formelles d’encadrement davantage centrées sur la dimension cognitive.