Réaliser une étude de cas multiple qui vise à affiner les connaissances sur l'usage pédagogique ou didactique de la programmation dans les écoles du Québec

Rapports

Contributeurs: 
Barma, Sylvie (Auteur)
État de publication: 
2018, novembre
Type de rapport: 
Rapport de recherche
Institution: 
Ministère de l'Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES)
Nombre de pages: 
212
Résumé: 
Au cours des dernières années, plusieurs pays ont implanté l’enseignement de la programmation informatique dans les écoles primaires et secondaires. Après l’Estonie en 2012, l’Angleterre l’a intégrée à son programme éducatif à l’automne 2014, et la France, à la rentrée 2016. Au Canada, la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse sont devenues les premières provinces à emboîter le pas en 2016.

Au Québec, l’apprentissage de la programmation informatique chez les jeunes, notamment par le biais de la robotique pédagogique, prend de l’expansion. Si l’enseignement de la programmation textuelle ou graphique semble prendre de plus en plus de place en classe, une minorité d’enseignants intègrent dans leur planification des activités de programmation. Pour ce faire, ils sont souvent accompagnés par des organismes actifs dans les activités parascolaires ou par des compagnies privées. Les personnes-ressources du Réseau pour le développement des compétences des élèves par l’intégration des TIC, Mathématique, Science et Technologie (RÉCIT MST) proposent, pour leur part, des activités visant le développement des compétences et l’acquisition des connaissances prescrites dans le Programme de formation de l’école québécoise (PFÉQ) par l’usage pédagogique ou didactique de la programmation informatique. Les personnes-ressources des RÉCIT locaux participent également au développement de l’usage pédagogique de la programmation dans plusieurs commissions scolaires.