A Comparison of the Academic Progress of Students with EBD and Students with LD

Articles de revue

Contributeurs: 
Kutash, K. (Auteur)
État de publication: 
2001
Nom de la revue: 
Journal of Emotional and Behavioral Disorders
Volume: 
9
Numéro: 
2
Intervalle de pages: 
106-115
Résumé: 
Objectifs de l’étude :
Cette étude américaine compare les progrès réalisés sur le plan scolaire entre des élèves présentant des troubles émotifs et comportementaux et des élèves présentant des difficultés d’apprentissage. Les auteurs définissent les troubles émotifs et comportementaux comme étant une incapacité à apprendre qui ne peut être expliquée par des facteurs intellectuels, sensoriels ou de santé. Ces troubles se traduisent par une incapacité à établir ou à maintenir des relations interpersonnelles satisfaisantes ainsi que par de la dépression ou une tendance à développer des symptômes physiques ou des peurs. Quant aux difficultés d’apprentissage, ils les définissent comme étant un trouble dans un ou plusieurs processus impliqués dans la compréhension ou l’utilisation du langage provoquant une incapacité à écouter, à penser, à parler, à lire, à épeler, à écrire ou à faire des calculs mathématiques.

Les principaux objectifs de cette recherche sont : (1) d’étudier, à travers le temps, les différences de progrès sur le plan scolaire d’élèves présentant des troubles émotifs et comportementaux et d’élèves présentant des difficultés d’apprentissage, et ce, en examinant les changements au niveau des résultats obtenus aux tests standardisés de réussite en mathématiques et en lecture entre la maternelle ou la première année et la cinquième ou la sixième année du primaire; (2) d’étudier, à travers le temps, la relation entre la réussite scolaire et un ensemble de facteurs potentiellement reliés à la réussite : présence à l’école, redoublement de la maternelle ou de la première année, changement d’école, incidents disciplinaires, type d’éducation spécialisée (placement à temps plein ou temps partiel).

Méthodologie :
L’échantillon était composé de 103 élèves (22 filles et 81 garçons) sélectionnés à partir d’une population participant à un vaste projet de recherche mené dans le Sud-Est des États-Unis. Une cohorte d’élèves a été suivie de la maternelle (âge moyen de 5,82 ans) jusqu’à l’âge de 13 ans. Cet échantillon était constitué de deux sous-groupes : élèves présentant des troubles émotifs et comportementaux (42) et élèves présentant des difficultés d’apprentissage (61). Ces sous-groupes présentaient des caractéristiques semblables au niveau du genre, de l’âge, de la race, du QI et du revenu familial (faible revenu).

Principaux résultats et conclusion :
Les élèves éprouvant des difficultés d’apprentissage ont montré des gains significatifs aux résultats moyens obtenus en lecture à travers les années. Quant aux élèves ayant des troubles émotifs et comportementaux, peu de changements ont été observés au niveau des résultats moyens obtenus entre le début et la fin du primaire bien que ces résultats aient été significativement plus élevés au début du primaire pour ces élèves comparativement à ceux obtenus par les élèves ayant des difficultés d’apprentissage.

En conclusion, les auteurs font trois constats quant à la relation entre la réussite scolaire et certaines variables d’intérêt pouvant y être liées. Dans un premier temps, le redoublement semble associé à une faible réussite scolaire à travers les années. En second lieu, les élèves éprouvant des difficultés d’apprentissage ayant participé à l’étude recevaient en moyenne moins de services d’éducation spécialisée à temps plein et ont démontré une amélioration de leurs résultats à travers les années tant en mathématiques qu’en lecture. Certaines variables (présence à l’école, incidents disciplinaires et changement d’école) n’ont démontré aucune relation significative avec les progrès sur le plan scolaire.

Consultez la fiche complète de cette publication en suivant l'URL fournit plus haut.
Théorie de l'activité: 
Appartenance: