Panel en réseau : Un plan pour un réseau commun. Invité Stéphane Vigneault d'École ensemble


Nous recevrons Stéphane VIGNEAULT coordonnateur d’École ensemble, un mouvement qui propose un plan pour un réseau scolaire commun. Nous interrogerons cet invité en mettant l'accent sur l'égalité des chances et les incidences de ce plan, notamment sur la composition de la classe.

Les personnes suivantes lui poseront des questions :

Catherine Dumoulin, professeure (UQAC)
Justine Castonguay-Payant (UdeM), PhD (thèse portant sur le choix des parent - école privée ou publique)
Alain Fortier, ICI-PRS et dernier président de la FCSQ
Christian Payeur, ICI-PRS et premier président du C.A. du CTREQ
Thérèse Laferrière (ULaval), animatrice

Pour joindre le panel:

 Zoom ID: 653 606 0315

Mot de passe : tact     

https://periscope-fse-ulaval.zoom.us/my/periscope2024

Réunion ID: 653 606 0315 – https://periscope-fse-ulaval.zoom.us/j/6536060315

Le mouvement École ensemble a initié un débat collectif sérieux, passons maintenant en mode solution!

Lors du panel en réseau du 15 février 2024 qui a porté sur le plan pour un réseau (scolaire) commun,  monsieur Stéphane Vigneault, coordonnateur d'École ensemble, a suggéré que le débat amorcé a permis de cerner l'enjeu sociétal de faire en sorte que les élèves du Québec aillent à l'école ensemble. La conversation étant installée et l'objet clarifié, il s'agit maintenant de faire porter l'attention sur, et de discuter, de la solution.


Étudier dans un système inégalitaire et en souffrir - une adolescente, Noah Ducharme, prend la parole

Une étudiante du secondaire partage son analyse (époustoufflante!) sur le système éducatif québécois et son expérience et celle de pairs au sein de celui-ci. Pour accéder à son texte paru dans le journal Le devoir, suivre ce lien.

Image générée par DALL-E


Le PL23 auquel l'INEE est accolé: un projet de loi fort susceptible de faire le contraire de ce qu'il annonce.

Alors que la CAQ, parti au pouvoir majoritaire, s'apprête à voter sur le projet de loi et l'INEE, en faisant fi des voix de la très grande majorité des acteurs et actrices de l'éducation, une conférence de presse, qui a réuni quelque 300 personnes, vient d'avoir lieu. Des intervenant·es de 10 organisations principales viennent de se prononcer contre. Pour accéder à la vidéo, suivre ce lien. De plus, la 7e édition de l'ouvrage collectif, qui expose en détail les réserves et les propositions d'universitaires vient de paraitre. Suivre ce lien.


Faire table rase des savoirs d’expérience au nom d’une réussite comptable

L'article "Faire table rase des savoirs d’expérience au nom d’une réussite comptable" a été publié dans Le journal de Montréal et dans Le journal de Québec le 24 novembre. Il fait état de l'intention du gouvernement de ne pas renouveler le financement de base du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ). Considérant la mission de ce partenaire-clé en matière de liaison et de transfert en éducation et en innovation sociale, le réseau PÉRISCOPE ne peut que s'opposer à cette intention. 


«Pour un Conseil supérieur de l’éducation pérenne, mais actualisé»

En réaction aux actualités à la Commission de la culture et de l'éducation et à l'abolition du Conseil supérieur de l'éducation, lire ou relire le chapitre de Claude Lessard publié le 8 septembre dernier dans l'ouvrage collectif et évolutif "PL23 et INEE: excellence ou standardisation en éducation". Dans ce chapitre, le professeur de l'Université de Montréal décrit notamment la mission du Conseil supérieur de l'éducation et il propose une actualisation adaptée à la société québécoise.