Introduction : le jeu en contextes éducatifs pendant la petite enfance

Articles de colloque

Contributeurs: 
État de publication: 
2015
Titre des actes: 
Actes de colloque : Le jeu en contextes éducatifs pendant la petite enfance. Communication présentée au 81e congrès de l’ACFAS
Éditeur: 
Livres en ligne (LEL) du CRIRES
Lieu: 
Québec, Canada
Intervalle de pages: 
32-40
ISBN: 
978-2-921559-27-0
Résumé: 
Plusieurs chercheurs affirment que le jeu constitue un contexte par excellence pour permettre à l’enfant d’apprendre et de se développer en contextes éducatifs pendant la petite enfance (Bodrova et Leong, 2011; Copple et Bredekamp, 2009; Hirsh-Pasek, Golinkoff, Berk et Singer, 2009; Howes et al., 2010; Larivée et Terrisse, 2010; Marinova, 2011, 2012; Pellegrini, 2009; Trawick-Smith, 2012), notamment en service de garde éducatif et en classe maternelle. Bien qu’il soit complexe de référer une définition consensuelle et opérationnelle du jeu, les auteurs s’entendent pour dire qu’il constitue davantage qu’une source de plaisir et de divertissement pour l’enfant. Il lui permet de mobiliser un lot d’habiletés sensorielles, motrices et psychomotrices, sociales, affectives, cognitives et langagières, voire de solliciter son développement global (Bouchard, 2008, 2012; Bouchard et Fréchette, 2011; Hirsh-Pasek et al., 2009; Landry, 2014; Landry, Bouchard et Pagé, 2012). Dans le cadre du jeu, l’enfant sollicite tout son être, à savoir des connaissances, des attitudes, des comportements, des démarches et des stratégies dans un contexte signifiant et motivant dans lequel il s’engage alors pleinement. L’enfant y est actif dans ses apprentissages. En agissant sur les objets, les idées, les évènements et en interagissant avec ses pairs et les adultes qui l’entourent, il se forge graduellement une compréhension du monde qui l’entoure (Hohmann, 2007).