Participation dans le groupe ou la classe

Groupe / Classe

En 2015, il existait, et il existe toujours, un consensus scientifique voulant que la période de la petite enfance soit cruciale au regard de la PRS. Plusieurs études faisaient ressortir les effets positifs d’une expérience éducative de qualité sur le développement cognitif, langagier et socio-émotionnel des enfants, à court terme (Bigras et al., 2010; Bouchard et al., 2010; Cantin et al., 2012; Desmarais et al., 2012; Lemay et al., 2014; Manningham et al., 2011), à plus long terme au primaire et au secondaire.

La participation de l'enfant dans son groupe passe par l'acquisition du langage de sa communauté. Les chercheur·e·s du Réseau qui étudient le développement langagier des enfants se penchent, par exemple, sur les habiletés de l'enfant à communiquer (Allen et al., 2019a,b; Bigras et al., 2017; Hassoun et al., 2017Julien et al., 2019; Makdissi et al., 2019a,b; Marinova et al., 2019Pulido, 2016; Pulido et Morin, 2017; Sylvestre et al., 2017). Leurs résultats soulèvent – entre autres – qu’une exposition des enfants à de la négligence compromet le développement de leurs habiletés à communiquer (Bigras et al., 2020Julien et al., 2019; Sylvestre et al., 2016), que la promotion des compétences narratives aide à améliorer leur compréhension de la lecture (Baron et Makdissi, 2018; Makdissi et al., 2019b). Également préoccupés par le développement des enfants, les chercheur·e·s du Réseau contribuent à ce que les enfants, en particulier ceux issus des milieux moins favorisés, puissent bien amorcer un parcours scolaire « gratifiant » et le mener à terme (April et al., 2018; Clément et al., 2018; Desmeules et al., 2018; Jourdan-Ionescu et Julien-Gauthier, 2018; Lehrer, 2018St-Pierre et al.2017). 

La participation de l’élève/étudiant·e dans la classe passe par (1) une présence physique – locale (Laferrière et al., 2018; Cabot et Facchin, 2020) ou délocalisée (Lakhal et al.2020Papi et al.2018, 2019Racette et al., 2017) –, attentive (Boulay et al., 2018; Gignac et al., 2018Parent, 20172018; Pronovost et al., 2016; Rousseau, 2018), inclusive (Doucet et al., 2016; Dubé et al., 2019; Garakani, 2019Julien-Gauthier et al., 2018; Rousseau et al.2018; Tremblay et Kahn, 2017), sécuritaire (Beaumont et al., 2016, 2018; Patton et al., 2016) et disciplinée (Deblois, 2019; Bernier et Gaudreau, 2017; Desbien et al., 2019; Fortin et al., 2017; Gaudreau, 2019; Gauthier et al., 2018; Nadeau et al., 2018; Massé et al., 2018, 2020), (2) l’exercice de son pouvoir d’agir à travers une variété d’activités d’apprentissage (Barma et al., 2015; Bolduc, 2019; Buysse, 2015; Corriveau et Jeannotte, 2019; Dubé et al., 2018; Groleau et al., 2017; Jeziorski et al., 2019; Landry et al., 2017; Monney et Cody, 2019; Morin et al., 2019; Oliveira et al., 2017Romero et al., 2017Tardif et al.2018), et (3) la négociation de sens (Allaire et al., 20162017; Boutin et al., 2016; Coulombe et al.2018; Dumouchel et Lanaris, 2019; Freiman et al.2019; Hamel et al., 2015; Laferrière, 2015, 2019; Petit et Ntebutse, 2017; Rahm et al., 2018; Turcotte et Hamel, 2016; Villeneuve-Lapointe et Charron, 2019).  

Le réseau PÉRISCOPE conduit un chantier sur l'engagement de l'élève dans la classe et l'ensemble des résultats est accessible sous ce lien.

 

Pour voir les publications concernant la participation dans le groupe ou la classe, veuillez vous rendre à ce lien

  • Considérations pour la réouverture des écoles à l'automne 2020

    En juin 2020, le réseau PÉRISCOPE a approché l’Institute of Education Sciences (IES) pour la traduction du présent document jugé fort informatif et qui demeure d’actualité. Après avoir consulté de plus récents résultats de recherche qui vont dans le même sens et ne pas avoir trouvé de résultats sur la scène internationale venant les invalider, nous venons de compléter la traduction et l'adaptation, du moins linguistique, de ce document au contexte Québécois. Suivre ce lien.

  • L'école est finie : le rôle des vacances d'été dans la compréhension des disparités d'apprentissage

    Les disparités dans les expériences d'apprentissage des jeunes hors de l'école contribuent aux inégalités et aux iniquités observées. Plusieurs études ont déjà été menées sur la perte d'acquis durant les vacances (voir la synthèse du Conseil canadien sur l'apprentissage, 2008). La contribution d'Atteberry et McEachin (2020) se veut particulièrement inclusive de plusieurs facteurs. Ayant utilisé des données longitudinales de la Northwest Evaluation Association (NWEA) aux États-Unis, ces chercheur·e·s constatent notamment que certains élèves maintiennent leur taux d'apprentissage de l'année scolaire durant les vacances pendant que d'autres accusent une lourde perte. Cliquer ici pour accéder à cette recherche. Puisque la Covid-19 occupe aujourd'hui la place, assurer la fréquentation scolaire en 2020-2021 devient tout un défi pour les acteur·e·s de l'éducation, peu importe leur rôle et les différentes options possibles en et de différents lieux.

  • Un article du RIRE concernant la première série des Panels en réseau du PÉRISCOPE qui a porté sur les inégalités et les iniquités au temps de la Covid-19

    Notre partenaire RIRE viens de publier l'article Panels en réseau. Au cours de cette activité réalisée en juin 2020, divers acteurs du milieu scolaire québécois ont discuté sur les inégalités et les iniquités observables pendant et après le confinement.

  • Pouvoir d'agir, engagement et rapport aux savoirs de jeunes face à l’enjeu du développement durable du Saint-Laurent : Le cas d’élèves de la fin du secondaire du Bas-Saint-Laurent au Québec

    Les chercheures Agnieszka Jeziorski et Geneviève Therriault se sont penchées sur la question de l’agentivité écocitoyenne des élèves âgés de 16 à 17 ans de la région du Bas-Saint-Laurent. Les résultats de leurs analyses les conduisent à proposer quelques idées pour une éducation au développement durable qui favorise l’engagement des élèves, sur la base de leurs préoccupations sur les défis sociaux et écologiques de leur entourage.

  • Favoriser l’apprentissage des élèves : ce que dit la recherche et ce que fait la pratique

    Le chercheur Stéphane Allaire présente une adaptation en français du rapport de recherche Great Teaching Toolkit.

  • L'utilisation pédagogique des téléphones intelligents dans ma classe, c'est possible?

    L'usage des téléphones intelligents ou multifonctions par les élèves et étudiants en salle de classe est un phénomène avec lequel les enseignants et les professeurs doivent davantage composer au quotidien. Cette utilisation croissante s'explique notamment par une proportion de plus en plus marquée du nombre d'élèves possédant ce type d'appareils (CEFRIO, 2017). Ce contexte amène différents acteurs de l'éducation à se questionner, entre autres, sur la façon d'outiller les enseignants afin que ces derniers soient en mesure d'accompagner les élèves dans une utilisation responsable du numérique en et hors classe. 

  • Panel six sur les inégalités/iniquités de participation en classe et à la maison au temps de la Covid-19 : Balises ou Valises ?

    Le 30 juin 2020 s’est déroulé le sixième des Panels en réseau portant sur les inégalités/iniquités de participation au temps de la Covid-19, croissantes ou émergentes, notamment quant aux décisions prises au Québec pour assurer la continuité de l’éducation formelle. Ainsi, les chercheur·e·s Claudia Corriveau (ULaval), Doris Jeannotte (UQAM), Olivier Lemieux (UQAR) et Catherine Larouche (UQAC) sont invité·e·s à en discuter. 

  • Panel 2 sur les inégalités/iniquités de participation en classe et à la maison au temps de la Covid-19 : Échec ou Math ?

    Le 17 juin 2020 s’est déroulé le deuxième des Panels en réseau portant sur les inégalités/iniquités de participation au temps de la Covid-19, croissantes ou émergentes, notamment quant aux décisions prises au Québec pour assurer la continuité de l’éducation formelle. La professeure Mélanie Tremblay (UQAR), l’enseignant Guillaume Paré (Collège des Compagnons) et l’enseignante Michelle Deschênes (Collège O’Sullivan) ont été invités à participer aux échanges qui ont notamment porté sur l’enseignement et l’évaluation des mathématiques depuis le début de la pandémie. 

  • Bande-annonce du deuxième panel : Échec ou Math ?

    Le 17 juin 2020 a eu lieu, sur Zoom, le deuxième panel, intitulé Échec ou Math?, abordant les inégalités/iniquités de la participation de l'élève en classe ou de la maison au temps de la COVID-19. Les trois panélistes invités, Mme Mélanie Tremblay, professeure à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), campus de Lévis, M. Guillaume Paré, enseignant au Collège des Compagnons, et Mme Michelle Deschênes, enseignante au Collège O'Sullivan, ont chacun ouvert la rencontre avec une courte présentation abordant les inégalités/iniquités de participation de l'élève ou de l'étudiant en classe ou à la maison. Le troisième panel, qui aura lieu le 22 juin, s'intitulera Renfort ou Boulot. 

  • Scolarité, technologie et équité

    Le 1er mai 2020

    Devant la montée des inégalités et des iniquités scolaires qu’entraine la COVID-19, le groupe AgiRéussir du réseau PÉRISCOPE, préoccupé de ce qui arrive aux élèves les plus démunis, présente un bref inventaire des usages des technologies faits à l’international, au Canada et au Québec pour suppléer aux activités de classe habituelles. Cet inventaire est disponble sous ce lien.