Participation dans le groupe ou la classe

Groupe / Classe

Il existe un consensus scientifique voulant que la période de la petite enfance est cruciale au regard de la PRS. De plus, plusieurs études font ressortir les effets positifs d’une expérience éducative de qualité sur le développement cognitif, langagier et socio-émotionnel des enfants, à court terme (Bigras et al, 2010; Bouchard et al, 2010; Cantin et al, 2012 ; Desmarais et al, 2012a; Lemay et al, 2014 : Manningham et al, 2011), à plus long terme au primaire et au secondaire.

Les chercheures et chercheurs du Réseau se préoccupent du développement des enfants, en particulier dans les milieux moins favorisés et aussi dans les milieux autochtones (Bouchard et al, 2015; Manningham et al, 2011; Garakani, 2015) afin que les élèves puissent bien amorcer un parcours scolaire « gratifiant » et le mener à terme. À titre d’exemple, on peut penser au grand succès obtenu par les études collaboratives de chercheures et chercheurs de l’Université Laval réalisées à l’École Oraliste de Québec sur le plan de la persévérance d’enfants atteints de surdité dans leurs études (Makdissi et Boisclair, 2011). On peut aussi penser, suite aux travaux sur les facteurs de risque de décrochage au secondaire (Fortin et Lessard, 2013), à ceux de la Chaire de recherche de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke sur la PRS dont les programmes d’évaluation et d’intervention pour des élèves en difficulté se sont révélés prometteurs en matière d’engagement et de persévérance (Lessard et al, 2013, 2015; Boudreau et Deslauriers, 2012). 

Enfin, des interventions visant le développement de la métacognition, de l’apprentissage autorégulé (Buysse, 2007, 2012; Muis et Lajoie, 2013-2018), de l’apprentissage coopératif (Laferrière et al, 2014, 2014) et de l’étayage de l’apprentissage (DeBlois, 2014), conditions importantes dans la persévérance et la réussite, semblent possibles au primaire comme au secondaire.

  • Quatre voies d'action pour contrer le décrochage

    Le réseau PÉRISCOPE (Plateforme Échange, Recherche et Intervention sur la SCOlarité : Persévérance Et réussite) vise à croiser les perspectives des acteurs de l’éducation, par la recherche et l’intervention, afin de promouvoir une plus grande synergie autour de la persévérance et la réussite scolaires (PRS). Le réseau initie une nouvelle série basée sur des savoirs savants et des savoirs d’expérience afin de contribuer à la prise de décision des enseignant-e-s, des administrateur-trice-s de l’éducation, des parents, des étudiant-e-s et des chercheur-e-s qui partagent la même vision d’améliorer l’expérience de scolarisation des jeunes et ses résultats. Voir les quatre pistes d'action en matière de PRS présentées sous ce lien.

  • L'école (éloignée) en réseau, un agent interculturel axé sur la valorisation de l'éducation et la réussite scolaire à l'ère numérique

    L'école en réseau (ÉER) au Québec remonte à 2002 et s'est développée grâce à un partenariat entre le MEQ, le CEFRIO et le CRIRES. L'approche est systémique. Depuis trois ans, la région de l'Auvergne adapte ce modèle et s'en réjouit -- pour en savoir un peu plus, suivre ce lien.  Dans les prochaines semaines, des élèves du Québec auront l'occasion de participer à un MOOC où des classes francophones présenteront leur école, leur région et inviteront une autre classe ou plus d'une classe, à travailler en collaboration à partir d'énigmes régionales qu'elles auront lancées sur le MOOC.


  • Deux membres de Périscope gagnent au Coopérathon 2017 à Québec

    Durant le mois d’octobre 2017, Michelle Deschênes et Séverine Parent ont participé au Coopérathon. Durant 25 jours, elles ont travaillé à développer une solution innovante à un enjeu concret de société : les enseignants ont besoin de données pour faire les meilleures interventions au meilleur moment auprès de leurs étudiants.

  • Un partenaire nous renvoie à un texte de 1995: Branchons les décrocheurs

    Ce n'est pas d'hier que les technologies et les ressources numériques (ou les TIC pour qui préfèrent cet acronyme) sont vues comme d'un possible apport à la participation des élèves qui ne trouvent guère de sens sur les bancs de l'école. Voir l'article d'Audrey Miller dans l'École branchée en suivant ce lien.

     

     

  • Le point de vue appuyé de la FSE-CSQ et la CSQ sur le dépistage et l'intervention au préscolaire

     

    Les enseignantes et enseignants ont ... l’impression de documenter les dossiers pour ceux qui suivront (94,8 % en accord) et déplorent qu’il n’y ait pas de temps prévu dans leur tâche pour la concertation avec les autres intervenantes et intervenants qui gravitent autour des élèves (91,2 % en accord). Le document est disponible sous ce lien.

  • Le Conseil supérieur de l'éducation: Pour une école riche de tous ses élèves

    1.  PREMIER PRINCIPE : Envisager la diversité des élèves dans leur ensemble et offrir une éducation inclusive pour tous.
    2. DEUXIÈME PRINCIPE : Maintenir des exigences élevées pour chaque élève et persévérer dans la recherche de solutions jusqu’à sa réussite. 
    3. TROISIÈME PRINCIPE : Agir en amont sur les obstacles à l’apprentissage et privilégier les réponses collectives qui permettent de répondre aux besoins individuels.

  • Les "learning analytics", une façon d'encourager la participation des étudiant-e-s

    Le document disponible en français sous ce lien, et publié par ContactNorth, soit un organisme ontarien, fait un survol intéressant et pose de bonnes questions. Un projet FRQSC, qui réunit plusieurs chercheur-e-s du réseau PÉRISCOPE et sous la responsabilité de Louise Sauvé (TELUQ), étudie l'engagement des étudiant-e-s au niveau universitaire.

  • Démystifions les données probantes en matière de décrochage

    Prévenir le décrochage au secondaire, un document américain qui vient d'être mis à jour, propose 4 recommandations:

    1. Surveiller les progrès de tous les élèves et intervenir de manière proactive lorsque les élèves présentent des problèmes d'assiduité, de comportement ou de problèmes scolaires;

    2. Fournir un soutien intensif et individualisé aux élèves qui sont tombés à l'écart et qui font face à des défis importants pour réussir;

    3. Faire participer les élèves en offrant des programmes d'études et des programmes qui relient le travail scolaire au succès scolaire et professionnel et qui améliorent la capacité des élèves à gérer des défis dans et hors de l'école; et

    4. Pour les écoles qui ont plusieurs élèves à risque, créer de petites communautés pour du suivi et du soutien personnalisés.

  • Comment organiser les services pour mieux soutenir les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDDA) : principes et stratégies efficaces (recherche FRQSC)

    Une synthèse des meilleurs principes et modèles d'organisation de services éducatifs complémentaires ainsi que des stratégies efficaces facilitant l'implantation de ces principes a été réalisée.

  • Un document de l'IES: Pratiques prometteuses en matière de développement du langage et de compréhension

    Un document publié par l'Institute of Education Sciences (IES), rattaché au Département d'Éducation à Washington, retient les pratiques suivantes;