Toutes les actualités

  • La concertation de l’école et de la famille pour favoriser l’adaptation positive d’élèves du secondaire à risque de décrochage scolaire

    Maintes études ont permis d'identifier des facteurs personnels, familiaux et scolaires augmentant le risque que l'élève abandonne ses études avant l'obtention du diplôme d'études secondaires. Pourtant, malgré qu'ils soient exposés à ces facteurs, des élèves réussissent à obtenir leur diplôme.
  • Héritage d’un jeune apprenti sociologue de passage au PÉRISCOPE

    La recherche et son rôle comme outil de transformation sociale est mis en évidence par Jean-Nickolas Dumaine alors qu'il jette un regard sur sa participation aux activités de notre Réseau.

    Pour poursuivre la lecture, suivre ce lien.

  • Qu'entendre par culture d'un point de vue socioculturel?

    Ce sont les façons dont jeunes et adultes font sens de leur monde alors qu'ils et elles participent aux activités quotidiennes de leurs communautés (classe, école, famille, équipe sportive, club et autres). Différentes communautés peuvent avoir des cultures qui se situent à proximité les unes des autres et d'autres pas. Dans le premier cas, l'élève est, somme toute, porté par des cultures similaires. Dans le second cas, il ou elle doit composer avec les conflits que génèrent différentes façons de vivre et de donner sens à la vie.


  • L'école (éloignée) en réseau, un agent interculturel axé sur la valorisation de l'éducation et la réussite scolaire à l'ère numérique

    L'école en réseau (ÉER) au Québec remonte à 2002 et s'est développée grâce à un partenariat entre le MEQ, le CEFRIO et le CRIRES. L'approche est systémique. Depuis trois ans, la région de l'Auvergne adapte ce modèle et s'en réjouit -- pour en savoir un peu plus, suivre ce lien.  Dans les prochaines semaines, des élèves du Québec auront l'occasion de participer à un MOOC où des classes francophones présenteront leur école, leur région et inviteront une autre classe ou plus d'une classe, à travailler en collaboration à partir d'énigmes régionales qu'elles auront lancées sur le MOOC.


  • 25e anniversaire du CRIRES : regards informés

    Avec son rayonnement international et ses visées interventionnistes, la recherche collaborative et axée sur l’intervention étant au cœur de la mission du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire depuis sa fondation en 1992 (« pas d’intervention sans recherche et pas de recherche sans intervention) », le CRIRES se veut d’un apport positif, depuis 25 ans, dans le milieu éducatif québécois. À l’occasion de son 25e anniversaire, deux points de vue extérieurs, l’un plus psychopédagogique (Marie-Ève Proulx) et l’autre sociologique (Jean-Nickolas Dumaine), ont été sollicités afin produire des articles impressionnistes sur la trame historique du centre, cela en se fondant sur des résumés produits par la professionnelle de recherche Denyse Lamothe qui est au CRIRES depuis les débuts, des rapports annuels ainsi que des publications disponibles sur le site Internet du CRIRES. Vous pouvez consulter leurs textes sous ce lien.


  • Pour la mise à l’échelle des innovations éducatives avec William (Bill) Penuel

    C’est dans le cadre d’un échange des membres du CRIRES avec William (Bill) Penuel de l’Université du Colorado au sujet du Design-Based Implementation Research (DBIR) que s’est présentée une opportunité de dialoguer sur la question de la pérennité des innovations dans le secteur éducatif ainsi que de leur déploiement ou mise à l’échelle. 

  • Une culture émergente préoccupante en matière de relations école - famille

    L'article du Devoir du 17 janvier 2018, accessible sous ce lien, attire l'attention sur les parents-roi. Voici un extrait des propos de la collègue Rollande Deslandes dans cet article: «Le parent et l'enseignant ne sont tout simplement pas au même diapason», poursuit-elle. «L'enseignant a deux clients: l'élève et son groupe. Le parent, lui, n'a que son enfant, et, de plus en plus, cet enfant est devenu un véritable projet de vie. Il n'y en a qu'un seul, et il est au centre de contextes de plus en plus exigeants, où les deux parents travaillent.»

  • Question de culture: Repenser la forme scolaire à l'heure du numérique en France

    La construction et la rénovation d'écoles est d'actualité. Le point de vue Catherine Becchetti-Bizot, qui entrevoit un changement de paradigme culturel et sociétal, repère des enjeux de démocratie et d'égalité dans son rapport remis au Ministre de l'éducation de la France en mai 2017. Agrégée de lettres classiques, elle est inspectrice générale de l’éducation nationale et a été directrice de la DNE (Direction du Numérique pour l’Education). Son rapport est disponible sous ce lien.

  • L'évolution des recherches dans le réseau PÉRISCOPE (septembre 2018)

    En manipulant les deux curseurs (voir en haut à droite; ouvrir toute grande votre fenêtre de fureteur), vous verrez bien moins de symétrie que ce que l'image de gauche suggère.

  • Payer maintenant ou payer plus tard! soutient Lesaux (Harvard, 2018)

    Les enseignements des recherches en petite enfance sont clairs en ce qui concerne l'éducation préscolaire en milieu spécialement désigné à cette fin au Québec et ailleurs (voir la vidéo de Nathalie Bigras lors du colloque PÉRISCOPE à l'ACFAS 2016 sous ce lien). La Stratégie relative aux services éducatifs offerts aux enfants de 0 à 8 ans, intitulée Tout pour nos enfantsélaborée en application de la Politique de la réussite éducative, que vient de faire connaître le ministre Proulx, confirme que ce qu’il voit dans son propre “périscope” converge avec ces constats! Deux chercheures d'Harvard soutiennent toutefois qu'il importe de compléter les données disponibles par l'étude de ce qui se passe dans la famille et la communauté de l'enfant.  Elles débutent une vaste étude à cette fin au Massachusetts. Pour en savoir plus, suivre ce lien. C'est d'ailleurs le point de vue soutenu depuis nombre d'années de l'ethnographe Barbara Rogoff, chercheure invitée en août dernier lors d'une activité  PÉRISCAR. Pour en savoir plus suivre ce lien