Toutes les actualités

  • Le sommeil des ados et l'horaire scolaire

    Selon l'Association américaine des pédiatres (AAP), les études montrent une moindre performance scolaire chez les adolescents qui ne dorment pas assez. En lien avec leur cycle naturel de sommeil, soit leur difficulté à tomber endormi avant 23h, cette association soutient que faire débuter les classes avant 8h30 n'est pas une bonne décision.

  • Un jeune du secondaire et Einstein: possible rencontre?

    À l'occasion de l'anniversaire d'Einstein (14 mars), Raman (2016) écrit ceci: Lors d’un voyage en avion, un jeune du secondaire assis à côté d’Einstein lui aurait demandé : "Que faites-vous?". "J'étudie la physique», aurait répondu Einstein. "Oh, je l'ai terminé déjà l'année dernière,» d’ajouter le jeune homme.
    L’auteur du texte d'où cet extrait est tiré (Raman, 2016) suggère qu’en matière de développement des connaissances, le monde est divisé en deux : les modernistes et les pré-modernistes.

  • Activité du Réseau lors du 3e symposium CTREQ (19 avril)

    Le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec tiendra son troisième symposium le 19 avril prochain. Il a pour titre L'accompagnement et la collaboration: comment "faire autrement". Le réseau PÉRISCOPE y tiendra deux sessions de présentations et un lancement du Réseau sera effectué en fin de journée.

  • Lancement du réseau PÉRISCOPE

    Le lancement s'effectue en trois temps: 1) Lors du Rendez-vous CSQ sur les inégalités sociales afin de rejoindre un grand nombre d'enseignantes et d'enseignants ainsi que de partenaires du monde de l'éducation; 2) Lors du 3e symposium du CTREQ sur le transfert des connaissances en éducation afin de rejoindre un plus grand nombre de partenaires encore; 3) Lors du congrès de l'ACFAS 2016 afin de fournir l'occasion aux chercheur-e-s et aux partenaires du Réseau de poursuivre leurs échanges de manière conviviale et d'en amorcer de nouvelles collaborations.

  • Le réseau se présente au Rendez-vous CSQ sur l'éducation (15-16 mars)

    Le réseau PÉRISCOPE participe au Rendez-vous CSQ de l'éducation qui se tiendra les 15 et 16 mars prochains à Montréal et qui portera sur l'égalité des chances. Des membres du réseau PÉRISCOPE seront présents et un lancement du Réseau y sera effectué (présentation et distribution d'un dépliant).

  • L'effet d'estompement : Quand le quotient intellectuel (QI) varie

    Protzko (2015) montre que les effets bénéfiques d'interventions pour augmenter le quotient intellectuel de jeunes enfants s'estompent progressivement lorsqu'ils sont dans un environnement qui leur en demande moins. Les enfants s'adapteraient. 

  • Incidence du temps passé en ligne en dehors de l'école (données PISA)

    Les réponses des élèves aux questions concernant leur sentiment d’appartenance à l’école présentent ainsi un rapport troublant avec le temps qu’ils passent en ligne en dehors du cadre scolaire. Les résultats mettent en effet nettement au jour un niveau moindre de bien-être parmi les élèves faisant une utilisation extrême d’Internet, soit ceux passant six heures ou plus en ligne par jour durant la semaine.

  • Grande pauvreté et réussite scolaire, le choix de la solidarité pour la réussite de tous

    Notre capacité collective à produire un système éducatif inclusif est mise à l'épreuve. En France aussi, l'interrogation est profonde. Voir le rapport sur "La grande pauvreté et la réussite scolaire". Son auteur, Jean-Paul Delahaye, s'interroge sur l'incapacité à bâtir un système éducatif inclusif. Vidéo accessible en suivant ce lien.

  • La participation de l'élève en situation de redoublement

    La participation de l'élève en classe est influencée par nombre d'éléments. Plus spécifiquement, quelle est la participation en classe de l'élève qui redouble une année d'étude? C'est une question sur laquelle le réseau PÉRISCOPE se penche.

    En France, la pratique du redoublement est nettement plus fréquente qu'au Québec et l'activité de recherche prend forme. Suivre ce lien pou entendre quelques chercheur-e-s.

  • Les styles d'apprentissage: Faut-il les oublier complètement?

    Peu d'études soulignent les bénéfices d’un enseignement basé sur les styles d’apprentissage des élèves et les neurosciences les déclarent un mythe. Toutefois, ne demeurent-ils pas des repères à des fins d'adaptation de l'enseignement quand il s'agit de tabler sur les forces des élèves?